dimanche 2 octobre 2016

Qui suis'je ? Alex Lawson

Je m’appelle Alexander, j’aime le football, la cuisine, l’art du dessin et l’aviation. Un jour mon père est parti habiter sur l’ile de la Réunion et pendant les vacances nous sommes partis (ma mère et mon petit frère )le rendre visite, les jours passaient et la rentré était arrivé pourtant nous étions  toujours là-bas et un jour mon meilleur ami m’a appelé et m’avais appelé et il m’a dit qu’il se trouvait nul cela m’a terriblement dérangé et je lui ai dit qu’il avait de nombreuses qualités qui m’impressionnait beaucoup. Je lui ai donné confiance en lui pour qu’il puisse continuer à progresser dans ses études et qu’il puisse exceller dans toutes situations. Des mois avaient passé et nous avions décidés de partir habiter sur cette ile. Une année s’était déjà écoulée, j’étais en classe de 5e, j’avais eu 12 ans. Dans un après-midi chauffant j’avais rend dès vous dans la salle d’étude et quelqu’un que je croyais connaitre s’est assis à côté de moi, il m’a posé la question « pourquoi est-tu là ? » ma réponse était qu’un professeur était absent puis je lui ai retourné la question et il m’a répondu qu’une heure de retenue lui était tombé dessus. Un peu étonné je lui demande que veux-tu faire plus tard ? « Je veux être chirurgien » et j’ai dit que ça ne pouvait pas marcher car ce genre de métier demande de la discipline et ils regardent tes résultats au collège et au lycée et si tu as des formules spéciales. Il a dit mais ce n’est pas de m’a faute les professeurs sont durs avec moi, je lui ai dit : » mais si tu te fais remarquer tous le temps c’est sûr que les professeurs seront de plus en plus sévères » et j’ai rajouter : « ta mère de te gronde pas ? ».Et là sa réponse a été : « Je vais te dire quelque chose, quand tu m’a parlé j’ai eu confiance en toi alors…Je ne vis pas avec ma mère car elle est à Mayotte c’est ma grande sœur qui me garde »ma surprise était si grande que l’émotion m’avais donné envie de verser des larmes, il me dit aussi qu’elle n’était pas très sympa avec lui, elle avait déjà des enfants, et ne lui donnait pas de petit déjeuner ni de repas de midi et que son seule repas était le soir c’est pour cela qu’il ne rentrait pas à midi car ça ne servait à rien, une colère montait dans mon cœur, je lui reprend aussitôt : « mais pourquoi ne le dit tu pas à ta mère alors ? ». Et tristement il me dit qu’il l’avait déjà fait depuis longtemps et que sa mère lui envoyait en peu d’argent pour qu’il puisse manger mais c’était sa sœur qui récoltait tous les biens. Ses neveux lui créaient la misère. La sonnerie avait retenti et ils nous restaient une heure de vide alors on c’était assis sur un banc dehors et je lui dis que mes parents et moi allons tout faire pour essayer d’améliorer la situation. Il refusa systématiquement car il affirma que les problèmes allaient lui tomber dessus. Je le rassurai et c’était l’heure de rentrer à la maison. Je dénonçai tous ceci à mes parents à mes parents et ils étaient d’accord de faire quelque chose pour l’aider j’eu l’idée de lui donner 5 euros tous les jours et le lendemain ma mère me donna l’argent pour qu’il puisse s’acheter quelque chose à manger et à boire. Jetais fier de savoir que j’avais aidé quelqu’un dans la vie quotidienne.  

   

dimanche 18 septembre 2016

Qui suis-je

Qui suis-je?

Je me présente, je suis David Lawson et je suis un garçon de 10 ans et demi et j’
aime le foot et le dessin.

Il y a des choses qui me dérangent dans la vie. Une fois quand nous habitons à L’ile de la Réunion, en face de notre appartement se trouvait un SDF qui était devant l’entrée d’un garage, une voiture qui sortait lui a écrasé le pied, à ce moment j’ai eu la boule au ventre. Et nous avons quitté l’ile de la Réunion et nous sommes allés à Toronto (CANADA), en vacances, cette fois-là (c’était une surprise de mes parents.) Nous avons été au centre-ville et nous avons encore vu des SDF et là ça m’a choqué. Nous sommes entrés dans des magasins j’ai raconté à mes parents que ça me dérangeait qu’il y’ait autant de SDFs en train de mendier, des gens qui n’avaient pas de tout pour dormir et qui devaient dormir dans la rue.

Ils m’ont dit que si ça me dérangeait autant c’était un signal et je leur ai demandés quel signal, quel signal ? Ils m’ont alors dit que j’étais sur cette terre pour une mission et je leur ai demandé qu’est-ce que je pouvais faire pour améliorer ça, ils m’ont dit : laisse-toi guider par ton cœur et tu auras des idées. Et c’est ainsi que sous les conseils de mes parents, j’ai décidé de commencer à faire quelque chose pour eux, malgré mon jeune âge.

J’ai créé ce blog pour en parler et sensibiliser les autres personnes.